Mon panier d'achatMon compte
Rechercher
AccueilVisitez notre page Facebook

Philippe Porée-Kurrer

Biographie de l'auteur

Philippe Porée-Kurrer vient au monde à Fécamp, dans cette Haute-Normandie dont il revendique l’appartenance en la rattachant aux royaumes nordiques de ceux qui lui ont donné son nom. Scolarité à l’ombre des murs d’un sévère pensionnat religieux dans « la ville qui a brûlé Jeanne d’Arc », puis assoiffé de liberté « après tout ce gris » et « influencé par Erskine Caldwell », il veut faire tous les métiers et connaître toutes les routes, car déjà il sait qu’il veut continuer à écrire et que « cela ne s’apprend pas que dans les livres ». Il est pâtissier à Paris, photographe à Manchester, chef de rang sur le paquebot France – ce qui lui permet de poser le pied sur cinq continents. Il débarque en Amérique du Nord, est grillardin au Texas, colporteur à Montréal, cuisinier dans le Yukon, puis bûcheron au Lac-Saint-Jean, où il rencontre Marylis qui va devenir son épouse. Ils s’établissent alors sur une ferme et ils ont six enfants. Mais il se définit lui-même comme un nomade, depuis une dizaine d’années il partage son temps entre Toronto, Cortes Island, Stockholm, l’Islande et la mer, toujours la mer. Il rêve d’un voilier pour y écrire. « Je m’y vois déjà, dans les mers du Nord, quelque part entre les Féroé et les Lofoten, écoutant la nuit pour tenter d’en arracher la voix des navigateurs anciens. Qui sait, peut-être me donneront-ils les clés de leur dernière saga? »

Porée-Kurrer a le don rarissime de ne pas s’enraciner dans un genre. En effet, rien de commun entre son apocalyptique Retour de l’Orchidée (1990), pas plus qu’avec sa Quête de Nathan Barker (1994) ou son Shalôm (1996, Éd. Sivori). Et que dire de ses deux suites de Maria Chapdelaine, mythique roman de Louis Hémon : La Promise du Lac (1992) et Maria (1999), que les Éditions JCL ont d'ailleurs rééditées en août 2013. Enfin n'oublions pas Chair d’Amérique (1997), La Main gauche des ténèbres (2007) et À l'est de minuit (2008).


Au-delà de l’intrigue toujours réglée comme une horloge suisse, Porée-Kurrer excelle à nous faire entrer dans des mondes où les repères s’évanouissent, et du même coup il parvient à nous révéler l’insondable. Dans le fond, s’il faut trouver un point commun à ses romans, on pourrait parler d’exploration. Sans même lier le terme à la notion du voyage, Porée-Kurrer est peut-être avant tout un explorateur des possibles. « Le monde a beaucoup changé durant ces dernières décennies, affirme-t-il, nous savons maintenant presque tout sur la nature humaine; à présent, il me semble que la grande mission de la fiction en général et de la littérature en particulier est d’imaginer et même d’extrapoler ce qui va suivre, car des changements encore plus radicaux nous attendent au prochain virage et il faut nous préparer, dans tous les sens du terme! » Dans cette optique, il s’est donné pour défi de faire aujourd’hui ce que Jules Verne a fait hier. Entraînant les lecteurs de « 12 à 120 ans » sur les nouvelles routes à explorer, toujours en se basant sur des faits établis et sur des observations qui n’appartiennent qu’à lui, il y parvient avec brio dans sa nouvelle série : Les Gardiens de l'onirisphère. Le premier tome, La Révélation de Stockholm, est paru en septembre 2013. Le second, Le Rendez-vous en Islande, est mis sur le marché l'année suivante.

 

Site WEB de l'auteur - www.philippeporeekurrer.com ou http://www.pp-k.info

Liste des livres de l'auteur
Philippe Porée-Kurrer