Mon panier d'achatMon compte
Rechercher
AccueilVisitez notre page Facebook
Les Éditions JCL

Violence conjugale ESCALE EN ENFER

Nouvelle du 2 décembre 2009

Le récit de Danièle Ouzan, Escale en enfer, fait bien la preuve que la violence faite aux femmes n’a pas de pays, n’est d’aucune couleur et surtout n’appartient à aucune religion distincte. Même si, de nos jours, on en parle beaucoup plus et que plusieurs pays légifèrent à ce sujet, ce phénomène de société a toujours été là et semble même, hélas! pandémique.
L’histoire de Danièle se déroule en Israël au début des années 1980. Jeune fille de parents élevés dans la tradition juive, elle vit en France, à Nice plus précisément, avec ses deux sœurs, dans une atmosphère de bonheur et de liberté.
C’est lors d’un voyage en Israël qu’elle tombe sous le charme d’un prince charmant. L’amour la berce graduellement jusqu’à l’extase. Les promesses de bonheur éternel ne se comptent plus. Bien sûr, elle part s’installer à demeure dans cette terre promise.
Mais le réveil est brutal. Au sein de la belle-famille, la religion est pratiquée avec ferveur, et, pour Bécry, la femme doit se soumettre à « ses » volontés. La violence de son mari monte, sournoise, implacable. Jusqu’au jour où Danièle doit penser à sa sécurité et à celle de ses enfants. Dès lors s’amorce une course effrénée afin de fuir ce pays qui l’a pourtant bien accueillie.
Avec l’aide d’un père dévoué, qui n’hésitera pas à tout quitter pour la retirer des griffes de son bourreau, elle tentera de revenir vers la patrie qui l’a vue grandir.
Un témoignage-choc qui ébranle par sa sincérité.

RSS

Toutes les nouvelles

19 février 2018
16 janvier 2018
12 décembre 2017
1 2 3 4 ... suivante >